Mon compte citoyen Facebook Twitter Mettre le site en favori Envoyer un mail à la mairie Flux RSS du site
Accueil du site > Durable > Dossier développement durable

Durable

Urbanisme : vers un habitat plus durable

Prémière publication : 18/03/2013 | Mis à jour : 20/03/2013

Les logements et les bâtiments de type tertiaires sont les plus gros consommateurs d’énergie en France (42,5 % de l’énergie finale totale) et génèrent 23 % des émissions de gaz à effet de serre (GES). Les règles environnementales, édictées par le grenelle de l’environnement et relayées par les villes qui commandent les programmes d’aménagement urbain, imposent aux promoteurs immobiliers de construire des bâtiments toujours moins « énergivores ».

Le chauffage représente près des 2/3 des consommations d’énergie et la majeure partie des émissions de CO2 en raison du contenu élevé en carbone des combustibles fossiles et de l’électricité utilisée lors des périodes très froides. La consommation d’énergie des bâtiments a augmenté de 8 % par an au cours des 30 dernières années du fait de l’accroissement du parc des bâtiments (+ 41 % de logements en 30 ans), de l’accroissement de la surface moyenne des logements, de l’augmentation du confort et de l’apparition de nouveaux besoins. La facture annuelle de chauffage représente 900 € en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 € pour une maison « basse consommation » à plus de 1 800 € pour une maison mal isolée). Elle pèse lourdement sur le pouvoir d’achat des ménages, particulièrement sur les plus modestes d’entre eux. La nécessité de l’amélioration des performances énergétiques et environnementales des bâtiments s’est donc imposé, à travers le grenelle de l’environnement et la Nouvelle Réglementation Thermique. Depuis la mise en place d’une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle Environnement a projeté de la diviser à nouveau par 3 grâce à la dernière réglementation thermique, dite RT 2012. Pour atteindre cet objectif, le plafond de 50kWh/(m².an), valeur moyenne du label « bâtiments basse consommation » (BBC), est devenu la référence dans la construction neuve en 2012. Ce saut permettra de prendre le chemin des bâtiments à énergie positive en 2020.

La démarche HQE® et BBC® dans le bâtiment : un devoir d’exemplarité
Le bâtiment construit suit une démarche Haute Qualité Environnementale permettant d’intégrer dés la conception des cibles comme l’énergie, l’eau, le confort acoustique, l’intégration dans l’environnement. Plus spécifiquement sur la production énergétique, le bâtiment répond à une des exigences les plus élevées en la matière : Bâtiment Basse Consommation.
La consommation énergétique maximale d’un bâtiment basse consommation neuf est limitée à 50kWh/m².an (80 kWh/m²/an en rénové), soit 4 fois moins que les exigences actuelles (fixées par la RT 2005).

Les immeubles d’habitation de la ZAC certifiés NF logement, démarche HQE avec le label BBC
La ZAC des Hauts de Joinville comprend plusieurs résidence d’habitation. Au total, le projet compte 35 000m2 de logements dont 10% de logements aidés, logements étudiants et locaux d’activités. A cela s’ajoute 5 000m2 de commerces en pied d’immeubles sur la rue de Paris et un gymnase. L’ensemble de la ZAC sera bâti dans le respect de la démarche HQE en respectant de multiples critères tels que la bioclimatique et l’optimisation énergétique, l’exploitation du potentiel solaire en toiture, l’inertie par toitures végétalisées, la couverture végétale dense et le confort d’été, la multi orientations, des façades à grand potentiel solaire, l’apport d’énergie solaire par la toiture pour le confort et la baisse des consommations

Icade Urbagreen en pointe
L’immeuble de bureau d’Icade Promotion derrière la gare RER est un bâtiment labellisé HQE®, BBC® et BREEAM.C’est un des premiers batiments en France à bénéficier d’une labellisation si étendue. Pour atteindre des performances permettant d’atteindre la norme, les solutions mise en œuvre reposent sur l’enveloppe du bâtiment, la ventilation double-flux, la surventilation nocturne, la sobriété de l’éclairage, etc.

Déconstruction
Les marchés de déconstruction comportent un volet de prescriptions en matière de développement durable ayant pour objet de réduire la nuisance aux riverains, valoriser les déchets et protéger la santé des ouvriers. Les entreprises en charge des chantiers de déconstruction doivent prévoir un référent environnement pour le suivi du chantier

Mairie de Joinville-le-Pont

23 rue de Paris

BP. 83 94344 Joinville-le-Pont Cedex

Tél. : 01 49 76 60 00

Mail : courrier@ville-joinville-le-pont.fr

Copyright © 2012 / ville de Joinville-le-Pont