Une association pour protéger le canal de Polangis  

Le canal de Polangis est un petit bras de Marne qui court d’un bout à l’autre du quai de Polangis. Ses 120 propriétaires sont constitués en association pour assurer l’entretien de cet îlot bucolique fabriqué par l’homme.



Le canal de Polangis est un petit bras de Marne qui court d’un bout à l’autre du quai de Polangis. Ses 120 propriétaires sont constitués en association pour assurer l’entretien de cet îlot bucolique fabriqué par l’homme.

« Il s’agit d’un canal, et non d’un ru », précise Miroslaw Luczak, Président de l’Association Syndicale Autorisé des riverains du canal de Polangis, qui regroupe les 120 riverains propriétaires dudit canal. Un ru est un cours d’eau naturel. Le canal, long de 1,2 km, a été creusé par l’homme, en 1886. « L’objectif était d’attirer les acheteurs qui bénéficiaient ainsi d’un point d’ancrage pour leurs embarcations au pied de leur demeure. »
Le cours d’eau subit cependant des envasements réguliers, aggravés par la construction de l’autoroute qui le surplombe depuis la fin des années 1960.

Un cours d’eau bucolique qui nécessite un entretien suivi

Les propriétaires riverains, conscients de la nécessité de se grouper pour assurer les travaux d’entretien, se sont formés en association dès les années 1930.
Monsieur Lukzac, Président de l’ASA depuis 3 ans, explique le fonctionnement de l’association : « Auparavant, l’association procédait à des curages très importants environ tous les 15 ans. Ces curages étaient inefficaces, car la vase se redéposait très rapidement. Depuis 2011, nous avons décidé de faire un curetage moins profond qui permet de récupérer 80 cm de profondeur sur 4 m de large. Le faucardage vise d’autre part à enlever les algues qui poussent en été. »

Préserver l’écosystème et aménager les berges

L’ASA a lancé une étude afin de déterminer la meilleure solution pour préserver durablement le canal et tout son écosystème mais aussi pour aménager les berges. L’appel d’offres a été réalisé avec les partenaires de l’association, la ville, le conseil général, le conseil régional, l’agence de l’eau et le syndicat Marne Vive.
Un travail de longue haleine qui vise la préservation sur le long terme de ce havre de nature et de paix niché au creux de notre rivière.
http://asa.polangis.monsite-orange.fr