Nuisances sonores de l’A4/A86 : Bientôt moins de bruit  

En septembre 2017, le niveau de décibels sera divisé par trois et la perception du bruit par deux le long des autoroutes A4 et de l’A86, de la porte de Bercy jusqu’au viaduc de Joinville qui enjambe la Marne, ceci grâce à un revêtement acoustique antibruit.



En septembre 2017, le niveau de décibels sera divisé par trois et la perception du bruit par deux le long des autoroutes A4 et de l’A86, de la porte de Bercy jusqu’au viaduc de Joinville qui enjambe la Marne, ceci grâce à un revêtement acoustique antibruit.

Le Député de la 8ème circonscription, le Sénateur Christian Cambon et le Maire de Joinville et Conseiller régional Olivier Dosne ont obtenu de la région son accord pour le financement de la pose d’un revêtement de chaussée permettant de réduire très significativement le bruit engendré par l’autoroute qui longe et surplombe les communes de Charenton, Maisons-Alfort, Saint-Maurice et Joinville.
Créé au début des années 70, l’autoroute A4 a vu son trafic s’intensifier jusqu’à faire de la portion commune à l’A4 et à l’A86 une des sections autoroutières les plus chargées d’Europe. Celle-ci est en effet empruntée par 260 000 véhicules chaque jour. Cela a engendré une hausse substantielle du niveau sonore pour les riverains.
Les travaux de remplacement du revêtement devraient débuter dès ce mois de juin pour s’achever en septembre. Leur coût, pris en charge par la région, est évalué à deux millions d’euros.
Dans un tract adressé aux Joinvillais, le Maire Olivier Dosne a remercié Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile-de-France et Stéphane Beaudet, Vice-président en charge des transports, d’avoir entendu la demande des élus Val-de-Marnais.
Le Maire de Joinville souhaite cependant aller plus loin en demandant la pose de murs anti-bruit performants et en poursuivant les démarches engagées sur le traitement des eaux de ruissellement de l’autoroute qui enjambe la Marne à Joinville.

Quelques dates clés
2 novembre 2011
Le maire, alors député, dépose un amendement au projet de loi de finances pour l’entretien des protections phoniques de l’autoroute. En 2013, tous les écrans cassés sont remplacés.

27 avril 2012
Le Maire obtient de Nathalie Kosciusko-Morizet, alors Ministre de l’Environnement, le principe de cession à la commune des délaissés d’autoroute, terrains inoccupés sous l’autoroute. Il faudra quatre années pour aboutir ensuite avec les services de l’Etat.

5 février 2014
Le maire saisis Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, pour obtenir la pose d’enrobés phoniques sur le tronc commun A4/A86. Ce dernier refuse.

2 mai 2017
Avec les parlementaires et Maires de la 8ème circonscription, le maire obtient auprès de la Région, pour Joinville, le financement de la pose d’un revêtement acoustique anti-bruit sur le tronçon de l’A4/A86.