Nuisances sonores de l’A4  

Le niveau de décibels est désormais divisé par trois et la perception du bruit par deux le long des autoroutes A4 et de l’A86, de la porte de Bercy jusqu’au viaduc de Joinville qui enjambe la Marne, ceci grâce à un revêtement acoustique antibruit.





Le niveau de décibels est désormais divisé par trois et la perception du bruit par deux le long des autoroutes A4 et de l’A86, de la porte de Bercy jusqu’au viaduc de Joinville qui enjambe la Marne, ceci grâce à un revêtement acoustique antibruit.

Depuis que Olivier Dosne, maire de Joinville et Conseiller régional, a obtenu l’accord de la région, de nombreuses rénovations et travaux ont été réalisé. Créé au début des années 70, l’autoroute A4 a vu son trafic s’intensifier jusqu’à faire de la portion commune à l’A4 et à l’A86 une des sections autoroutières les plus chargées d’Europe. Celle-ci est en effet empruntée par 260 000 véhicules chaque jour.
Les travaux ont été réalisé de nuit et les fermetures de l’A4 et de l’A86 ont eu lieu pendant cette période sur les horaires des travaux. S’il a remercié Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile-de-France et Stéphane Beaudet, Vice-président en charge des transports, le Maire de Joinville souhaite cependant aller plus loin en demandant la pose de murs anti-bruit performants. Il compte également poursuivre les démarches engagées sur le traitement des eaux de ruissellement de l’autoroute qui enjambe la Marne à Joinville.